Forum Psycho de la fac de Nimes

Forum où on peut trouver les cours, et en discuter :)
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 LA NEUROGENESE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PALOULINE

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 52
Localisation : AVIGNON
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: LA NEUROGENESE   Ven 9 Fév - 2:32

I Evolution du tube neural :

Dans les cours précédents nous avions étudié la genèse du tube neural. Le cours a porté plus particulièrement sur le développement des neurones à partir de ce tube.

1.1 Les crêtes neurales :

Elles sont constituées par les amas cellulaires qui bordent la plaque neurale lorsqu’elle se recroqueville sur elle même pour se refermer et former ainsi le tube. Elles ont une fonction très importante. Elles sont composées de cellules qui vont former les os et cartilages du crane, le système nerveux périphérique sensitif (en partie), le SNV (ganglions sympathiques, cellules de Schwann…) et les mélanocytes responsables du bronzage… Les cellules souches.

1.2 La neurogenèse :

Dans l’épithélium ventriculaire se trouvent les cellules « souches » qui, par mitose, se multiplient. Leur propriété principale est de produire des cellules qui auront des fonctionnements différents (neurones, astrocytes, oligodendrocytes…), ont dit pour cette raison qu'’elles sont « multipotentes ».

II Organisation, structuration :

2.1 La migration :

Le SN est stratifié en 6 couches. Les cellules vont s’organiser en migrant le long des fibres des cellules gliales, dans le cerveau. Les axones vont eux aussi se prolonger pour atteindre les neurones et autres cellules des organes.. Ces mouvements neuronaux sont possibles grâce à des processus biochimiques, et mécaniques. Le but de ces transformations est « la connexion ». En effet sans connexion il n’y a pas de SN donc pas de vie.

2.2 Le guidage :

Comment un axone peut il trouver sa route dans l’immense sac de nœuds du cablage axonal ? Par le phénomène du guidage. Les cellules « cibles » diffusent un signal chimique particulier qui va attirer le cône de croissance axonal qui correspond à ce signal.

2.3 La mort neuronale :

La nature est prolixe… elle produit à outrance…mais la mort fait son œuvre parallèle. En effet les neurones sont produits en plus grand nombre par rapport aux nombre de connexions possibles. Seules les connexions « fortes » perdurent. Lorsqu’une cellule est connectée par un cône de croissance axonal, plus aucun autre ne peut se connecter et meurt faute d’avoir établi la connexion. Les cellules ne permettent plus leur accès. Elles renforcent la connexion établie en émettant des « neurotrophines » qui favorisent la vie du neurone. C’est l’effet du « Neuro Growth Factor »

III Les circuits pré-câblés :

3.1 La mémoire phylogénétique :

Chez certaines espèces, dés la naissance, des comportements apparaissent. Ils ne sont pas le fruit d’un apprentissage car le nouveau né n’a pas été encore mis en contact direct avec l’extérieur. Comment expliquer que le nouveau né humain, par exemple, ait le réflexe « grasping » ou bien encore celui de la marche, alors qu'’il n’a jamais mis un pied par terre et n’a jamais vu ses propres parents marcher ?
Chez d’autres espèces les nouveaux nés montrent des comportements étonnamment précoces : recherche de nourriture, combat, locomotion…

3.2 Périodes critiques :

Le SN a des circuits pré-cablés pour permettre une adaptation adéquate de l’individu à son espèce et à son environnement. Pour être opérant ces CPC doivent être stimulés afin de faire entrer l’individu en interaction avec le monde extérieur. Si, pour une raison quelconque, ces interactions n’avaient pas lieu il s’en suivrait de graves carences qui pourraient mettre la vie de l’individu en danger, ou le mettre dans une position handicapante.
Konrad Lorenz a mis en évidence ce phénomène dans une expérience sur les « oies ». En détournant les oisillons de leur mère, K.L. a créé un champ transitionnel en utilisant ses « bottes noires », i.e. les oisillons se sont attachés affectivement aux bottes(peut être que l’expression « avoir quelqu’un à sa botte » vient elle de là ?) Le problème c’est qu’une fois la transition accomplie, les poussins n’ont jamais pu reconnaitre leur mère naturelle. Ceci nous montre que certains stades, une fois passés, sont irréversibles.

IV Evolution du cerveau :

Au cours de l’évolution, le cerveau c’est enrichi de fonctions de plus en plus complexes jusqu’à arriver au summum actuel de sa structure : Le cerveau humain.
Suivant les espèces il a une forme, un volume et un poids adaptés aux conditions de vies. Le SNC est un outil d’action sur l’environnement. Modèle parfait de l’adaptation à une vie toujours en mouvement.
Pourquoi les végétaux n’ont-ils pas de cerveaux ? pour trouver la réponse à cette question regardez le film « mon oncle d’Amérique ».

4.1 Le néo cortex :

Je ne développe pas les sous structures du cerveau, nous les avons déjà vues et revues dans les cours précédents. Le néo cortex est le dernier maillon, apparu chez l’Homme, qui fait entrer l’espèce humaine dans une ère nouvelle, méconnue de toute autre espèce : La pensée.
Elle se montre sous différents aspects : la représentation symbolique, la pensée abstraite, le langage, la logique mathématique… Comment ? sur le plan philosophique c’est « la conscience d’exister ».
Sur le plan physiologique ça se traduit par une croissance exponentielle des télencéphales qui recouvrent la totalité du cerveau postérieur. Cette croissance est due à la prolifération des cellules nerveuses formant le cortex. Biologiquement personne ne peut expliquer ce phénomène. Les mammifères ont aussi un cortex, le plus proche étant notre cousin le singe, mais aucun n’a jamais pu se développer pareillement.
Mais l’évolution n’a pas dit son dernier mot !
Chez l’Homme le cerveau se développe beaucoup en période « Post natale ». Par exemple la myélinisation.

4.2 Neurogenèse dans l’hippocampe :

Alors que pendant des années on a cru que les neurones du cerveau ne se régénéraient pas et mourraient inexorablement depuis la naissance jusqu’à la mort, les recherches ont montré (depuis 10 ans environ) que le cerveau se régénérait grâce à l’hippocampe. En effet il produit prés de 9000 cellules/Jour soit 250000/mois. Les cellules souches contenues dans l’hippocampe se reproduisent.

Pour en savoir plus : « Introduction biologique à la psychologie » éd. Bréal 1999 page 221 à 233.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mc Loose

avatar

Nombre de messages : 84
Age : 29
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: LA NEUROGENESE   Dim 13 Mai - 11:35

C'est toujours un plaisir que de lire tes cours Palouline! Very Happy

_________________
le langaj sms rd iletré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
LA NEUROGENESE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Neurogenèse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Psycho de la fac de Nimes :: Travaux Dirigés :: Neurophysiologie, TD-
Sauter vers: