Forum Psycho de la fac de Nimes

Forum où on peut trouver les cours, et en discuter :)
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 TD PSYCHO EXPERIMENTALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PALOULINE

avatar

Nombre de messages : 3
Age : 52
Localisation : AVIGNON
Date d'inscription : 08/02/2007

MessageSujet: TD PSYCHO EXPERIMENTALE   Mer 14 Fév - 23:10

T.D. PSYCHO EXPERIMENTALE

Expérience :

2 groupes d’élèves de la classe de psycho L2 de NIMES. Salle 102 Université de NIMES.

VI : Nature de la tache de reconnaissance : M1 rappel libre
M2 rappel indicé

VD1 : Nombre de mots restitués (11modallités de 0 à 11 mots + infini)

VD2 : Nombre de mots correctement restitués (11 modalités de 0 à 11 mots)

I Trouvez l’Hypothèse Générale :

La démarche est simple. Elle consiste à se questionner soi même (introspection) sur le sens de ce qui est observable, en l’occurrence sur le sens de la relation entre les VD et VI.

1.1 De la nature des 2 VD :
Pour mesurer l’écart entre les réponses données et les réponses attendues. La perfection dans ce cas aurait été de restituer correctement 10 mots pour 10 mots restitués. Mais ça ne fait que 10 modalités !? Oui car la modalité 1 (en l’occurrence 0 mots) est justement l’absence totale de perfection ! Dans ce cas l’infini est il la perfection ? Oui si on considère qu’à force de répéter les mots appris en faisant tourner les lettres de l’alphabet indéfiniment selon l’ordre des lettres qui a été choisi par l’expérimentateur, on finirait par trouver les bons mots ! Mais vu que l’expérience a un début et une fin imposées par l’expérimentateur, l’infini lui aussi est un manque de perfection. La perfection c’est 10 mots correctement restitués pour 10 mots restitués. CQFD
Une élève y est arrivée ! La perfection existe ! Dommage, je suis déjà marié !

1.2 De la nature de la tache de reconnaissance : (VI)
L’expérimentateur veut mesurer l’écart entre le nombre de réponses restituées et le nombre de réponses correctement restitués en fonction de la profondeur d’encodage. En effet on sait depuis l’année dernière (voir cours de psycho expé 1er semestre) Que la performance individuelle en restitution d’items est plus ou moins élevée suivant la difficulté imposée par l’effort cognitif. En d’autre termes plus une tache mobilise de processus cognitifs et plus il y a de risque d’erreurs (attention il y a des cas où la mobilisation de plusieurs modalités cognitives améliore la performance ! tout dépend de la performance que l’on mesure). Cela pose donc la question de savoir « comment » un individu « récupère » les informations « stockées » en mémoire.

1.2.1 Rappel indicé :
Cela consiste à demander au sujet de restituer une liste d’items. Lorsqu’un individu est face à une liste d’items dont il a déjà vu certains items quelques minutes avant, plusieurs processus sont en fonction.(selon certains auteurs).

Dans le rappel indicé le sujet est certes aidé par les indices mais il se produit un brouillage de la récupération : le « bruit » selon la théorie de Claude SHANNON
En effet selon lui le sujet a en mémoire les items mais à partir d’un certain niveau, le nombre de réponses possibles (100) est trop important par rapport aux nombres de réponses (11) il ne lui est pas possible de récupérer l’information à cause de la trop grande possibilité de réponses et du fait de la ressemblance des items. Ce qui accentue la chute du nombre de mots correctement restitués c’est aussi le fait que nous n’avons pas l’habitude de voir ces mots tous les jours dans la vie quotidienne (occurrences) et encore moins des mots composés des lettres « X,W,Y,K »
C’est comme s’il avait une base de donnée mais peu de repères (adresse en langage informatique) pour entamer une recherche vraiment efficace. On retrouve ce problème lorsqu’on va sur internet et que le mot clef est trop vague ou trop général.

1.2.2 Rappel libre :
Dans le rappel libre le sujet cherche à récupérer les mots appris sans avoir de référence extérieure à lui (indices). Les seuls indices qu'’il a sont maintenus en mémoire de travail (CT) par la subvocalisation (7 items + ou – 2). Or on sait qu'’il est sujet à une baisse rapide de la récupération à cause de l’extinction de la subvocalisation. Sa tache cognitive est par conséquent plus simple (baisse de l’effet de récense).

Hypothèse Générale :


II Les Hypothèses Opérationnelles :

HO1 : Il y aura plus de mots rappelés par les sujets dans la modalité « rappel indicé »

HO 2 : Il y aura plus de mots correctement rappelés dans la modalité « rappel indicé

HO 3 : Le nombre total de mots rappelés sera supérieur au nombre total de mots correctement rappelés.

HO 4 : Il y aura moins de mots rappelés en rappel libre que de mots correctement rappelés en rappel indicé.

HO 5 : hypothèse d’interaction : il y aura moins de mots correctement rappelés par rapport au nombre de mots rappelés dans la tache « rappel indicé » que dans la tache « rappel libre ».

H1 H2 H3 H4 H5
Rappel indicé 9.74 6.95 15.37>10.53 6.95 1.40
Rappel libre 5.63 3.58 5.63 1.57
Tableau récapitulatif des HO exprimé en moyennes de mots. H5 est exprimée en µ
µ


III De la variance intra groupe et inter groupe :

3.1 La variance intra groupe est le calcul de l’écart entre les sujets d’un même groupe. Pour être significatif il doit faible, et sensiblement de même amplitude dans chaque groupe.

3.2 La variance inter groupe est le calcul de l’écart entre les écarts de chaque groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
TD PSYCHO EXPERIMENTALE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ateliers psycho éducatifs sur les Troubles Bipolaires les 8 et 24 novembre 2011 à Rouen
» Cours de psycho en mp3
» HELP TD psycho du développement
» [L2] Exam psycho sociale
» Recherche cours M1 psycho clinique de la santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Psycho de la fac de Nimes :: Travaux Dirigés :: Psychologie Cognitive et Experimentale, TD-
Sauter vers: